Accueil » Éducation » Bourses et préceptorats » Préceptorats FIT

Préceptorats FIT

Ce sont des visites de courte durée de spécialistes qui connaissent déjà le sujet mais qui souhaitent profiter de contacts avec des experts afin de mettre à jour ou parfaire une technique ou un aspect de la prise en charge. Ils ne dureront pas plus de 4 à 5 jours, et aucun groupe ne comprendra plus de 4 à 5 individus. Le format de chaque préceptorat est fondé principalement sur la discussion et la présentation de cas (pour la partie clinique) ou des techniques de laboratoire (pour la partie au laboratoire).

PRÉCEPTORATS CLINIQUES

Ils s’adressent à des médecins praticiens traitant déjà des patients souffrant de thalassémie, et qui ressentent la nécessité de discuter d’un aspect particulier de la prise en charge. Il ne s’agit pas de couvrir tout le protocole mais de se concentrer sur un aspect en fonction des besoins d’un pays ou d’un groupe de médecins partageant les mêmes intérêts.

À ce jour, ces besoins n’ont pas été complètement déterminés car ils se dégageront de la discussion avec un médecin ou un groupe de médecins. Exemples possibles :

  • un préceptorat sur le contrôle par IRM
  • un préceptorat sur des aspects spécifiques de la chélation du fer
  • un préceptorat sur le contrôle ou les traitements endocriniens
  • un préceptorat sur les complications cardiaques
  • un préceptorat sur les médicaments génériques ou l’observance des traitements.

Les préceptorats cliniques seront fondés sur des présentations et des discussions de cas cliniques. Un ordre du jour prévu à l’avance ne sera donc pas systématiquement approprié. Ceci dépendra du sujet sélectionné et de l’intérêt des participants. Ces sujets varieront de la recherche clinique à des questions concernant les soins de routine. Ils seront discutés avec les services qui ont besoin de préceptorat, et le centre spécialisé sera choisi en fonction d’une sphère d’intérêt spécifique. Il est cependant possible de donner un exemple de préceptorat cardiologique.

  • Une journée pourra être consacrée à la discussion de cas,
  • tandis que le deuxième jour, il sera possible de demander aux candidats d’utiliser l’échocardiographie et d’en discuter l’interprétation avec le spécialiste.
  • Le troisième jour pourra être consacré aux arythmies, et l’interprétation du monitoring par holter sera un aspect de la discussion concernant le moment où il convient de traiter une arythmie.

PRÉCEPTORATS AU LABORATOIRE

Les mêmes principes s’appliquent aux préceptorats au laboratoire, pour lesquels des procédures spécifiques au laboratoire seront discutées selon les besoins des parties intéressées. Les sujets que nous prévoyons concerneront davantage le diagnostic des troubles de l’hémoglobine, et en particulier les techniques moléculaires. Ils peuvent aussi couvrir des aspects de la recherche et comprennent des sujets comme l’édition ou la thérapie génique.

On peut envisager un sujet combiné comme la corrélation génotype/phénotype, avec la participation de cliniciens et de chercheurs en laboratoire.

Encore une fois, le choix d’un centre spécialisé dépendra du sujet à débattre.

 

PROGRAMMES PRÉSENTS ET PASSÉS DE PRÉCEPTORAT